le Centre régional a promis de contribuer à la rédaction du rapport périodique sur la préservation des sites du patrimoine mondial dans le monde arabe

By juillet 2, 2018 No Comments

Le Centre Régional Arabe pour le Patrimoine Mondial a accueilli dimanche 1er juillet 2018 au soir une rencontre qui a rassemblé toutes les délégations des pays arabes parties à la convention du patrimoine mondial de 1972 et participant à la 42ème session du Comité du patrimoine mondial présidée par le Royaume de Bahreïn et qui se déroule à Manama jusqu’au 4 juillet .

 

La réunion à laquelle ont assisté Dr. Shadia Touqan, Directrice du Centre Régional Arabe pour le Patrimoine Mondial et Madame Nada Al Hassan, Présidente de l’Unité des Pays Arabes au Centre du Patrimoine Mondial et de nombreux ambassadeurs arabes auprès de l’UNESCO, avait pour objectif d’informer les participants des dernières mises à jour du « questionnaire des rapports périodiques » élaboré par le Centre du patrimoine mondial. Il s’agit d’un exercice qui vise à présenter un rapport détaillé sur l’état de préservation et de gestion des sites du patrimoine mondial dans le monde arabe et sur les défis auxquels ils sont confrontés.

 

Dans cet exercice, le monde est divisé en cinq régions, dont la région arabe. Et chaque année, le Centre collabore avec les États parties de la Convention du patrimoine mondial pour élaborer un rapport sur les sites du patrimoine mondial existant dans l’une de ces régions.

 

Dr. Shadia Touqan a exprimé sa joie de pouvoir participer à cette réunion surtout que 2 sites dans la région arabe ont été ajoutés à la liste du patrimoine mondial, signalant que le Centre Régional Arabe se propose de collaborer avec le Centre du patrimoine mondial afin de rédiger le rapport périodique sur la région arabe.

 

Dans le même contexte, Madame Nadia Al Hassan a remercié le Centre Régional Arabe pour le Patrimoine Mondial  pour le rôle majeur qu’il joue dans le maintien et la préservation du patrimoine mondial arabe. Mme Al Hassan a noté que la région arabe compte actuellement 84 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dont 5 naturels, soulignant que les pays arabes doivent œuvrer dans les prochaines années à promouvoir l’inscription de sites naturels supplémentaires.

 

Ces rapports sont particulièrement importants car ils fournissent au Comité du patrimoine mondial et au Centre du patrimoine mondial un aperçu de l’état de préservation et de gestion d’un grand nombre de sites, surtout que lors de la session, il est impossible d’aborder l’état de tous les sites dont le nombre dépasse mille.

 

En outre, Mme Nada Al-Hassan a souligné l’importance de la coopération de toutes les parties dans la rédaction de ces rapports périodiques, ajoutant que les gestionnaires des sites du patrimoine mondial, les bureaux régionaux de l’UNESCO, la communauté locale et les centres de l’UNESCO de catégorie 2 sont tous engagés dans ce questionnaire.

 

Il convient de rappeler que le premier rapport périodique sur l’état de préservation et de gestion des sites du patrimoine mondial a été élaboré en 1999, suivi d’un autre en 2010. Actuellement, des travaux sont en cours avec les parties concernées du monde arabe pour préparer le troisième cycle des rapports périodiques dans la région arabe.

Leave a Reply